Savez-vous que le lin provient essentiellement du nord de l’Europe ?

Sa culture nécessite un climat particulier..

Le lin textile provient essentiellement du Nord de l’Europe ? Nécessitant une terre riche, profonde et légèrement argileuse, un climat tempéré et humide, il a trouvé une région propice à son développement en Normandie (65 % de la production française), mais on le cultive également en Flandre, en Picardie et au Pas-de-Calais. La Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne, le Royaume-Uni, le Danemark et la Finlande produisent également le lin textile. Enfin, on le trouve aussi en Europe de l’Est (Roumanie, Bulgarie, Pologne) et dans certains pays de l’ex U.R.S.S. Le lin normand est le plus qualitatif et réputé au monde. La fibre de lin est utilisée totalement ; filières textiles et industrielles, la paille sert de litières aux animaux, la graine alimente le bétail, et l’huile est employée dans les peintures et détergents.

Le semis se pratique entre mi-mars et début avril. La plante atteint une hauteur de 1 mètre et est arrachée en juillet. Le lin est couché sur le champ, à même le sol, afin de subir l’action conjuguée des pluies, rosées et du soleil : c’est l’étape du rouissage. Lorsque celui-ci est jugé suffisant, le lin est ramassé en balles de +/- 200 kgs et stocké jusqu’au teillage (première transformation qui permet d’extraire la fibre). Un lin de qualité, et stocké dans de bonnes conditions ne se dégradera pas avant 5 à 6 ans.

Imprimer